Valorisez votre bilan pour mieux céder votre entreprise

La valeur d’une entreprise peut varier

J’évolue dans le monde de la finance depuis  plus de 30 ans maintenant, d’abord au sein de grandes banques internationales pendant 16 ans puis en tant que conseiller indépendant pour la gestion de fonds privés. Autant vous dire que les bilans n’ont plus vraiment de secret pour moi. Je dirais même plus : le secret du bilan d’une entreprise est qu’il peut être analysé de plusieurs manières, révélant une valeur de l’entreprise bien différente en fonction du point de vue et des éléments valorisés.

kurt Décalé n&b-1 - copie

Lors de la transmission d’une entreprise, les enjeux ne sont pas les mêmes pour l’entrepreneur qui remet son affaire et pour son successeur. L’évaluation de l’entreprise va à la fois préparer la décision pour le vendeur (quel prix minimum puis-je exiger?) et pour le repreneur (quel montant maximum puis-je investir?). Dans ce cas, on parle d’une valeur de décision ou d’une valeur limite. Or, il convient de distinguer la valeur d’une entreprise et son prix. Comme pour toute marchandise, c’est l’offre et la demande qui décident du prix. Je suis là pour vous aider à trouver ce juste équilibre.

Un bilan, plusieurs lectures. La valeur d’une entreprise peut varier fortement en fonction de paramètres internes et externes, mais aussi du point du vue des parties concernées.

Amateur de photographie, j’aime faire ce parallèle entre l’analyse financière et la lecture d’image. À partir des mêmes éléments factuels, plusieurs interprétations sont possibles en fonction de l’éclairage apporté sur tel ou tel élément, du cadrage ou point de vue dans lequel on se place, de la personne qui regarde ou encore du contexte dans lequel on se trouve. Nombre de photos de presse, à la force d’un recadrage ou réutilisées dans des contextes différents ont suscités des interprétations parfois contradictoires. Il en va de même pour l’image d’une entreprise.

 

En somme, il n’existe pas UNE solution standard. Chaque projet connaît ses particularités. Des sociétés aux caractéristiques identiques peuvent avoir des valeurs différentes en fonction de leur localisation ou à une période donnée. Par conséquent, une analyse est nécessaire pour établir les potentialités d’une entreprise dans une situation donnée et bien optimiser les solutions entre Acheteur et Vendeur, en fonction de leur projet respectif.

 

Le temps est également un facteur important. Il m’est arrivé un jour d’intervenir dans une négociation de cession entreprise quelque peu difficile. Les parties en présence avaient beaucoup de mal à se mettre d’accord. Les négociations ont pris beaucoup de temps et lorsque la cession était sur le point d’aboutir, le cours des actions de la société avait augmenté. Le plan de financement a donc du être revu car un emprunt bancaire était devenu nécessaire.

Entre attachement sentimental et perspectives de croissance. Le point de vue du vendeur et de l’acheteur sur un même élément de l’entreprise peut être totalement opposé.

Un entrepreneur voit avec fierté un aspect de son activité qu’il a développé à force d’efforts et d’années de travail. Le repreneur, quant à lui, peut considérer ce même volet de l’activité de manière désuète parce qu’il n’est pas forcément en accord avec les attentes de la nouvelle clientèle. Le vendeur voit le chemin parcouru, tandis que l’acheteur se concentre sur les nouveaux chemins qui s’ouvrent à lui.

 

De même, la transmission d’entreprise familiale n’est pas toujours perçue comme une opportunité. J’ai parfois assisté à des situations assez émouvantes. Un entrepreneur de 65 ans qui avait fondé une société devenue prospère et à l’avenir encore florissant souhaitait prendre sa retraite. Il y voyait une balle occasion offerte à sa descendance de reprendre l’affaire familiale et était même prêt à retarder son départ pour assurer la passation dans de bonnes conditions. Cependant, aucun des membres de la famille n’a été intéressé par l’offre. Alors qu’il souhaitait faire appel à moi pour une évaluation en vue de transmettre son entreprise à un proche, j’ai effectué un travail tout à fait différent en analysant l’entreprise pour sa vente.

 

Le bilan d’une entreprise, qu’il soit destiné à la vente ou à la transmission, se doit toujours de rester honnête et objectif. Valoriser un bilan n’est pas une affaire de publicité mensongère ou de quelconque duperie. Il s’agit de pouvoir regarder les faits avec un point de vue différent pour identifier les atouts d’une entreprise en respectant les intérêts des parties en présence.